Le livre qui a transformé ma vie d’artiste

''Certaines œuvres parmi les plus créatives, sont réalisées les jours où vous avez l’impression que tout ce que vous faites ne vaut absolument rien. ''

Il y a déjà 5 ans (2012) je commençais à faire la lecture de Libérez votre créativité de Julia Cameron. Le livre traînait déjà depuis un an sur un bureau dans ma chambre lorsque j’ai décidé de commencer à le lire et je n’aurais jamais pensé qu’il bouleverserait ma vie autant!  Considéré comme  »la bible des artistes » le livre est à la fois un outil pour débloquer les artistes en panne d’inspiration et une source pour retrouver l’artiste enfoui en soi.

La lecture du livre m’a progressivement permis de sortir du placard. De faire mon coming out OUI OUI! Je peux maintenant dire que je suis une ARRRTISTE. Avant la lecture de ce livre,  jamais je n’aurais osé me qualifier ainsi. Mais aujourd’hui, oui, je suis une artiste à part entière. Et vous pouvez l’être vous aussi.

Grâce à son livre,  Julia Cameron m’a fait comprendre que je n’avais pas besoin d’attendre pour réaliser la vie que je voulais avoir. Cela paraît peut-être cliché à dire, mais en gros, j’ai vraiment pris conscience que je pouvais commencer dès maintenant à être et à faire ce que j’avais envie, c’est-à-dire, être artiste! Et ce n’était pas tous ces obstacles qui allaient m’y empêcher! Vous savez ces obstacles qui nous bloquent et cette petite voix qui les accompagnent et nous dit; ‘’tu ne peux pas, tu ne devrais pas, ce n’est pas raisonnable parce que ci et ça et patatati et papatata’’…Par exemple pour moi; le manque de temps, le manque d’argent, les douleurs, etc.

D’ailleurs, Julia Cameron mets beaucoup l’accent sur se donner le droit d’être débutant et d’apprendre à petits pas. Elle en parle beaucoup dans son livre et ça nous enlève une certaine pression. On se met souvent des objectifs beaucoup trop élevés pour rien, on ne se donne pas le droit d’être débutant et on veut vite atteindre les sommets et réaliser des chefs d’œuvres. La première fois que vous avez cuisiné dans votre vie, était-ce digne d’un restaurant 5 étoiles? Feriez-vous un marathon sans préparation? Comme le dit le dicton, il faut apprendre à marcher avant de courir.

Le livre se veut un cours étalé sur 12 semaines et comprend des exercices, des devoirs, des lectures et tout le long de ces 12 semaines nous devons se donner un rendez-vous avec l’artiste (une fois par semaine) et écrire nos trois pages du matin (à tous les jours).

Pour les rendez-vous avec l’artiste, l’idée (que j’adore) est de se donner un rendez-vous avec l’artiste en soi au moins une fois par semaine pendant environ 2 heures. Les rendez-vous avec l’artiste doivent s’effectuer seul. Ce détail fut nouveau pour moi qui avais l’habitude de faire mes activités accompagnée de mon conjoint ou de mes amies. Le fait de devoir dorénavant faire ces activités seule fut donc pour moi un petit défi. Je peux vous dire que ça n’a pas été facile au début, mais une fois la glace brisée, j’y ai vite pris goût! D’ailleurs, je préfère maintenant aller au cinéma toute seule et faire plusieurs autres activités toute seule pour pouvoir rester dans ma bulle.

Je devais alors me mettre à trouver des idées de rendez vous avec l’artiste! Ouf, pas toujours évident, même si dans le fond ça pouvait être des activités toutes simples, le but étant de s’amuser, de décrocher et de faire le plein d’inspiration!  Je me suis donc questionnée sur ce que j’aime, ce qui me fait plaisir, ce qui m’inspire, ce qui me dépayse, etc.

Voici quelques extrais de ce qui en est ressorti:

  • Dessiner dans un café
  • Aller au cinéma
  • Faire des photos dans un quartier de la ville que je n’ai jamais visité
  • Aller au marché
  • Visiter des ateliers d’artistes
  • Aller au musée
  • Aller voir un spectacle
  • Manger dans un restaurant exotique
  • Marcher en forêt
  • Me retrouver au cœur du quartier chinois dans un resto, en buvant un thé aux bulles!
  • Faire du canot
  • Admirer la vue du haut du mont Royal
  • Danser et chanter sur mes  »tounes » préférées
  • Aller visiter des galeries d’art
  • Aller au spa
  • Aller observer les oiseaux sauvages au bord de l’étang à l’aube
  • Tricoter un chandail en regardant un documentaire à la télé

Paradoxalement, on a souvent envie d’annuler notre rendez vous avec l’artiste. Bizarrement, on dirait qu’au moment  »venu » toutes les excuses sont bonnes pour abandonner cette rencontre hebdomadaire prévue avec l’enfant artiste en nous. On a du travail à faire, on manque de sommeil, notre plus petit est malade, etc.…Pourquoi est-ce si difficile de prendre du temps pour soi? Comment réussir à s’amuser alors que les enfants ont besoin de nous…? Et on a tous plein d’autres choses sérieuses en retard à faire!

Selon l’auteure ces moments sont très importants, voir sacrés et doivent ABSOLUMENT être priorisés, ce qui m’encourageait à me bloquer du temps pour ça.

Entre les bienfaits des pages du matin (que je pratique depuis maintenant 5 ans), les rendez-vous avec l’artiste et la reconquête de ma créativité, il m’est inutile de vous dire à quel point que je vous recommande cet ouvrage!

En terminant et pour vous donner encore plus envie, voici quelques affirmations de Julia Cameron;

Le perfectionnisme, ce n’est pas une quête du meilleur. C’est la poursuite du pire de nous-mêmes, cette partie en nous qui dit que rien de ce que nous faisons ne sera jamais assez bon, que nous devrions essayer à nouveau. Non. Il ne le faut pas.

N’appelez pas paresse la tendance à tout remettre au lendemain. Appelez-la peur. La peur, c’est ce qui bloque un artiste. La peur de n’être pas assez bon. La peur de ne pas finir. La peur de l’échec et du succès. La peur de commencer. Il n’existe qu’un seul remède contre la peur: l’amour.

La meilleure façon d’amener notre enfant artiste au travail, c’est de considérer le travail comme un jeu.

Il est plus confortable d’être victime d’un blocage d’artiste que de se risquer à être toujours productif et sain d’esprit.

En tant qu’artiste, je dois me se souvenir que mon travail, c’est de faire le travail, et non de juger le travail.

En tant qu’artiste je doit me souvenir qu’il est beaucoup plus difficile et plus douloureux d’être un artiste bloqué qu’un artiste qui fait son travail.

Sur ce, bonne lecture !

Par Marie-Ève Roy, collaboratrice sur le blog Art X Terra

Née en 1980, Marie-Eve Roy est une artiste multidisciplinaire émergente qui se passionne pour les arts visuels. À partir de collections d’images et de couleurs acrylique, elle peint, colle et exprime sa joie de vivre avec ses œuvres qui rappellent souvenirs de voyages et vision de ce monde perplexe et magnifique. Située à Mont Saint-Hilaire, elle concentre son travail sur le mixed media, l’art abstrait et la photographie.

Art X Terra
info@artxterra.com
7 Commentaires
  • Sylvie
    Posted at 17:55h, 04 juillet Répondre

    Merci, ce billet me donne le goût de le lire.

    • admin
      Posted at 20:08h, 04 juillet Répondre

      Bonjour Sylvie, nous sommes très heureux que vous ayez apprécié cet article. Nous vous invitons à vous inscrire à notre infolettre pour recevoir tous nos nouveaux articles !

  • Emilie
    Posted at 02:11h, 06 juillet Répondre

    Très bon article Marie!

  • Lise beaudoin
    Posted at 11:00h, 07 juillet Répondre

    J’ai lu les 4 livres de Madame Julia Cameron et j’en fait la promotion depuis 20 ans c’est unr proff incroyable.Elle est la belle-soeur de Martin Scorsesse et fréquente les grands c’est un modèle pour tous je peux en parler longuement.Je l’adnire .Lise Beaudoin lisebeaudoinpeintre.com

  • Julie Turconi
    Posted at 21:32h, 15 juillet Répondre

    C’est aussi le livre qui m’a permis de vraiment me lancer… et je ne me suis plus jamais arrêtée ! Dessin, peinture, écriture… 🙂
    Julie Turconi
    http://www.unicjuly.com

  • Artxterra | S’isoler pour mieux créer
    Posted at 15:49h, 21 septembre Répondre

    […] ma peinture, mon appareil photo, ma musique et mon journal d’écriture. Vous pouvez cliquer sur mon article précédent pour plus de détails sur mon rituel d’écriture de pages du […]

Post A Comment