Utiliser les réseaux sociaux pour vendre ses oeuvres

Les réseaux sociaux

 Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont incontournables pour se faire connaître et faire découvrir son travail. Quel réseau social choisir et pourquoi ? Est-ce que cela donne vraiment des résultats ? Par ou commencer ?

Découvrez les 4 étapes essentielles pour bien vous afficher sur les réseaux sociaux

Source : Outsider art magazine

 applications réseaux sociaux

Publier sur les réseaux sociaux est la solution de loin la plus efficace et qui présente le plus d’avantages quand on a jamais exposé son art et qu’on veut commencer à le faire en gardant un semblant d’anonymat par timidité, discrétion, etc.

 

Étape 1: Créer votre compte d’artiste

Créez un compte spécialement conçu pour partager votre travail. En effet, si vous vous appelez Jean DUPONT et que vous n’avez « que » 50 contacts sur Facebook par exemple, il y a peu de chance pour que vous fassiez connaître votre art à d’autres personnes que tata Lucette et cousin Kévin. Pourquoi ? tout  simplement parce qu’aucun amateur d’art ne va taper « Jean DUPONT » dans ses recherches de contacts pour découvrir votre talent. Si vous avez un nom d’artiste, tant mieux, vous pouvez tout de suite créer votre profil, sinon, choisissez en un et faites la même chose.

 

Petit conseil: pour être facilement identifiable sur le réseau social, faites savoir aux autres que vous êtes artistes en remplissant les champs « hobbies, « à travailler à tel endroit », « à fait ses études à… » par des références à l’art brut, l’art outsider, mais aussi plus généralement à l’art contemporain. Vous pouvez aussi devenir « Fan » de plusieurs page en rapport avec l’art.  Vous serez ainsi identifié en tant qu’artiste, ce qui facilitera la recherche de ceux qui veulent avoir des artistes en amis. Et croyez moi, il y en a !

 

Étape 2: inscrivez vous aux groupes d’artistes et partagez !

 

Le meilleur moyen de cibler les personnes avec qui vous pouvez partager vos œuvres sans vous tromper de
cible, c’est de s’inscrire à quelques groupes d’artistes ou d’amateurs d’art. Attention, pas 100 groupes non plus, ça ne sert à rien car vous n’aurez pas le temps de partager vos derniers nés dans chacun d’entre eux et risquez de vous éparpiller. Choisissez les groupes qui vous correspondent le mieux et qui comportent un nombre de membres conséquent: en dessous de 1.000 membres, vous risquez d’avoir peu de retour sauf si la communauté est hyper active.Comment le savoir ? vérifiez les dernières publications des utilisateurs et faites un ratio rapide entre le nombre de « j’aime » postez sous les publications et le nombre de membres. Ça vous donnera une idée du nombre de personnes qui pourraient interagir avec vous quand vous posterez vos œuvres. Cela peut paraître idiot à première vue, mais le plaisir de voir s’afficher le premier « j’aime » ou le premier commentaire, souvent sympa, sur une de vos œuvres mise en ligne est loin d’être négligeable !

 

Étape 3: Créez votre page Facebook

 

Si la page Facebook est un moyen supplémentaire de faire connaître et diffuser son art, c’est surtout un bon moyen d’être « trouvé » par les autres utilisateurs qui vont plus naturellement rechercher la page d’un artiste qu’un artiste lui-même, les conditions que Facebook appliquent aux demandes d »amitié » entre personnes qui ne se connaissent pas étant de plus en plus strictes. En construisant votre page Facebook, vous multipliez les chances d’être vu et trouvé sur le réseau. La page fonctionne à peu de choses prés comme votre compte Facebook mais vous disposez en plus de plein de statistiques avec plein de couleurs et tout et tout.

Étape 4: pensez aux autres réseaux sociaux

Il y a bien sur Facebook, mais d’autres réseaux sociaux pourront vous aider à partager efficacement vos œuvres et recevoir en échange des avis, entretenir de nouveaux liens avec d’autres artistes, des amateurs d’art et pourquoi pas des galeristes ou organisateurs d’exposition. Mis à part Twitter qui n’est pas franchement idéal pour partager des photos de tableaux, de dessins ou de sculptures, je citerai Printerest, Tumblr et surtout Google Plus.  Les deux premiers sont idéals pour partager des médias visuels mais sont le plus souvent en anglais et la rapidité de défilement ainsi que la viralité toute relative des publications sur ces réseaux m’amènent à vous conseiller de vous concentrer sur le réseau Google+

 

Google +

Google +affiche clairement l’ambition de dépasser le nombre d’utilisateurs sur Facebook, et il est en train d’y arriver. Jusqu’ici très populaire aux US et Royaume-uni, Google+ arrive timidement mais sûrement en France. Il présente plusieurs avantages: interface simple, beaucoup de groupes thématiques, utilisateurs réactifs et bonne viralité des posts. Concrètement, partager ses œuvres d’art sur Google + c’est la garantie d’être vu par des centaines de personnes et de recevoir de nombreuses réactions de leur part, apprendre à connaître d’autres artistes et faire partie de groupes (virtuels) d’artistes.

 

Conclusion
Malgré tous ces conseils, vous avez bien compris qu’un compte de plus de 1.000 « amis » Facebook et des dizaines de réactions sur chacune de vos publications n’arrive pas du jour au lendemain. Cela se construit doucement et avec patience, mais vous verrez, vous en tirerez sûrement beaucoup de satisfaction à court ou moyen terme.
Art X Terra
info@artxterra.com
No Comments

Post A Comment