Témoignage d’artiste : Mes premières ventes d’art numérique sur Ebay en 2003

Mon expérience de vente de tirage limité d’œuvre numérique démarra aux environs de 2003. J’avais débuté à l’époque une production sur le thème de la Formule 1, étant fan de ce type de course. J’ai mis en ligne sur Ebay une image montrant Michael Schumacher qui pilotait une Ferrari et qui était représenté en assez gros plan. J’offrais l’image en 11X17 pouces à un prix de $35 américain, qui revenait à environ $45 canadien.

À l’intérieur d’une semaine, j’ai vendu ma première copie de cette image. J’offrais l’image en 15 copies, signées et numérotées. J’ai eu l’occasion de créer un certain nombre d’oeuvres numériques sur le même sujet qu’est la formule 1 jusqu’à temps que je m’aperçoive que c’est un sujet qui vieillit rapidement.

UN SUJET QUI VIEILLI RAPIDEMENT

Dès qu’une écurie a un nouveau commanditaire entrainant un changement de couleur sur la voiture ou un changement de pilote vedette, l’image de l’année précédante était passée date. Une des images qui m’a valu un bon succès parce qu’elle fut sold out, fut celle dans laquelle j’illustrais Michael Schumacher, qui soit dit en passant, fut champion de la catégorie à 7 reprises. Bref, cette oeuvre dont j’ai eu du succès illustrait ce grand champion remportant la 150e victoire de Ferrari à l’occasion du grand prix du Canada de je ne sais plus quelle année.

UN DÉTAIL QUI VAUT SON PESANT D’OR

Une chose qui m’a aidé à cette époque et qui n’était pas fréquent de voir sur une page de vente d’art en ligne, était d’avoir 2 vues en gros plan de l’oeuvre, permettant ainsi aux clients potentiels de voir le détail de l’oeuvre. Lors de la réception de celle-ci, il pouvait arriver que le client trouve ça trop flou. Je lui disait alors qu’il avait vu 2 gros plan sur ma page d’achat et il savait dès lors, qu’il acheta quelque chose d’un peu flou par endroit.

UN SUJET SIGNIFICATIF EST PLUS VENDEUR

Je me suis dit après coup, que ce succès était dû à un rappel d’un fait historique de la part de l’écurie numéro 1 du moment et de l’histoire de la Formule 1. La clientèle qui a acheté cette image était américaine, européenne et canadienne. Ça a dû toucher leur fibre de “tifosi” (fans de l’écurie de course de Ferrari) ou de fanatique de Formule 1! Vous constaterez que d’avoir une clientèle ciblée comme on nous le montre Art X Terra, fut un truc que j’avais compris dès le début des années 2000.

Comme quoi, de créer une oeuvre représentant un exploit sportif historique plutôt que de dessiner une Formule 1 simplement roulant en piste apporta une plus-value à l’oeuvre et fut populaire à cause de cette raison.

Par Alain Lemire, artiste et collaborateur Art X Terra

Natif de Drummondville, Alain Lemire y débuta sa carrière d’imagiste chez Alpha-Vision. Ayant terminé son travail chez QA-International en août 2011 après 12 ans de services, il décida de devenir travailleur autonome spécialisé en imagerie numérique regroupant l’illustration et la retouche photo. La réalisation de dessins automobile deviendra sa principale activité à partir de 2015.

Art X Terra
info@artxterra.com
No Comments

Post A Comment