Le mythe de la princesse

Une belle princesse attends, bien au chaud dans son château d’ivoire que son prince vienne la délivrer.

Autre version de l’histoire: Un artiste crée ses œuvres dans son atelier. La famille et les amis l’encouragent à exposer son travail, car tous s’accordent pour dire qu’il (elle) a du talent. L’artiste motivé(e) met aussitôt ses œuvres sur internet ou expose à des événements, persuadé(e) que ses œuvres seront remarquées. L’artiste s’imagine déjà quitter son travail pour vivre de sa passion.

Très vite, l’enthousiasme fait place à la déception.

Cela vous rappelle quelque chose?

Cela vous rappelle quelque chose?

Le mythe de la princesse : un gros obstacle à la réussite

Ce fantasme, celui d’espérer un jour être « découvert » par quelqu’un (collectionneur, agent ou galeriste) qui reconnaîtra enfin leur talent et leur garantira la réussite et le succès, ou alors que les choses se feront toutes seules une fois que les œuvres sont exposées, est encore très ancré chez les artistes.

J’ai une mauvaise nouvelle pour vous : Votre vrai travail vient de commencer. Comme une entreprise que vous venez de démarrer, 80% de votre énergie doit être mise dans la vente et la mise en marché de votre production, du moins, au début. Cette règle, même les artistes les plus talentueux n’y échappent pas.

Même si (miracle) vous trouvez un agent ou une bonne galerie, même si vous arrivez à exposer dans un événement tendance ou un lieu renommé, ce n’est pas suffisant. Cette mentalité de la pensée magique, d’attendre que quelqu’un vous découvre, détourne de votre vrai travail une fois la création terminée.

Que vous le vouliez ou non, c’est à vous de construire votre clientèle et votre renommée, et à personne d’autre.

Seulement 10% des artistes arrivent à vivre de leur art alors que tous les moyens sont possibles et accessible pour en vivre aujourd’hui. Vous connaissez des artistes qui ont réussi? Étudiez attentivement leur parcours, vous verrez que ces personnes ont travaillé très fort et investi temps, efforts et argent avant de trouver la personne, la galerie ou l’opportunité qui l’ont propulsé(e) dans la situation que vous lui enviez aujourd’hui.

« Plus que jamais il appartient aux artistes de se former et se diversifier pour pouvoir vivre de leur art »

« Plus que jamais il appartient aux artistes de se former et se diversifier pour pouvoir vivre de leur art »

Vous l’aurez compris, le travail de l’artiste d’aujourd’hui n’est plus seulement de créer seul dans son atelier, mais de sortir dans le monde et de trouver les moyens de diffuser son œuvre. Cette dernière partie est ardue, particulièrement pour un(e) artiste car il est perçu comme à l’opposé du processus créatif et demande beaucoup d’humilité, d’écoute mais demande surtout d’approfondir ses connaissances.

Le grand coupable : L’éducation des artistes sur le marché de l’art d’aujourd’hui

Pourquoi cette mentalité de ‘’la pensée magique’’ est si présente chez les artistes?  Premièrement, plusieurs artistes, s’ils maîtrisent très bien leur technique, souffrent d’un flagrant manque de connaissances dans la mise en marché de son œuvre. Que ce soit au niveau de ses connaissances à propos du marché de l’art , du profil de ses propres clients ou encore des moyens de diffusion actuels, l’artiste est souvent démuni lorsqu’il sort de son atelier.

Normal, puisque les galeries et agents assumaient ce rôle il y a quelques années. Malheureusement ou heureusement, le marché de l’art a énormément changé ces dernières années et les artistes, s’ils gagnent en liberté d’action, doivent assumer ce nouveau rôle par eux-même.

La compétence à développer absolument : Les techniques de vente et la mise en marché.

Faisons face à la réalité: une grande majorité d’artistes aujourd’hui, plus que jamais auparavant, sont des micros entreprises. Qu’on le veuille ou non, l’œuvre d’art est un produit sur lequel on doit décider d’un prix, trouver un marché, commercialiser et vendre, surtout si l’on souhaite en vivre.

Des revenus récurrents pouvant être issus de la vente de produits dérivés ou de l’utilisation des droits d’auteurs en plus de la vente d’originaux peuvent transformer n’importe quel artiste en entreprise florissante, tout en nourrissant la mission de faire connaitre son art et sa démarche auprès du plus grand nombre.

Comment faire pour y arriver?

1. Observez-vous!  Si vous ne vendez pas, à qui la faute ? Avez-vous tendance à vous décourager au lieu de regarder ce que vous pourriez améliorer ? Maîtriser une base entrepreneuriale demande d’abord  à être très honnête envers soi-même, à s’observer avec un œil parfaitement objectif et de se poser les bonnes questions.

2. Posez-vous les bonnes questions : Quelques questions à se poser lorsqu’on veut développer sérieusement sa carrière artistique: Croyez-vous en vous? Savez-vous  quel public s’adresse vos œuvres? Avez-vous réfléchi à la meilleure façon de faire connaître votre travail et le mettre en marché? Où vous imaginez-vous dans 10 ans? Que voulez-vous vraiment accomplir? Comment croyez-vous pouvoir financer votre pratique en attendant qu’elle soit rentable?

3. Diversifiez votre pratique : Existe-il un autre moyen que vendre vos originaux au fur et à mesure de leur production?  Que ce soit par la vente de produits dérivés, la location d’œuvres, la création sur mesure, donner des cours ou toucher des droits d’auteur, sachez que la plupart des artistes vivant de leur art y arrivent grâce à la diversification de leur activité artistique. Recherchez avant tout une façon de créer un revenu récurrent en utilisant votre talent : C’est la première clef de votre succès !

4. LE PLUS IMPORTANT : Formez-vous ! Il existe plusieurs ressources aujourd’hui pour les artistes qui désirent se former en technique de vente. Bien qu’il y ait de nombreuses ressources en anglais, il existe aussi d’excellentes ressources en français. Vous trouverez d’ailleurs quelques raccourcis ci-dessous.

Conclusion : Soyez en contrôle de votre carrière et ayez des objectifs clairs. Informez-vous, soyez en contact avec d’autres artistes, galeristes et professionnels des arts visuels, bâtissez une banque de contacts, activez-vous sur les médias sociaux, informez-vous auprès des artistes qui réussissent…Bref, prenez votre destin en main.

N’attendez pas d’être sauvés. Le métier d’artiste est un métier difficile, mais pour celui ou celle qui possède le feu sacré, il a beaucoup à offrir.

Vous souhaitez poursuivre votre démarche? Ces quelques liens pourrons vous aider:

Vous avez des idées ou suggestions de pages pour aider les artistes ? Écrivez-nous à info@artxterra.com

Art X Terra
info@artxterra.com
No Comments

Post A Comment